MEMBRE
  MEMBRE
RECHERCHE
Canadiens de Montréal
Crédit photo: CBC

Révélations chocs provenant d'un ancien joueur du Canadien de Montréal

Publié le 24 mai 2024 à 16h05
Par:

Le hockey mineur au Québec ne se porte pas très bien par les temps qui courent, alors que plusieurs ont des histoires qui démontrent à quel point le système en place est défectueux.

On pourrait dire que la société est malade à différents niveaux. Ce sont les adultes qui agissent de façon très néfastes et qui font en sorte que des problèmes se présentent, au hockey mineur comme ailleurs.

En effet, suite à son premier texte publié sur le site de TVA Sports la semaine dernière, l'ancien défenseur du Canadien de Montréal, Alexandre Picard, a une fois de plus sonné l'alarme en rapportant des gestes dont il a été témoin ou qui lui ont été rapportés.

Visiblement, il est en mission afin d'améliorer la façon dont les choses se passent dans le hockey mineur au Québec et c'est tout à son honneur. C'est important que quelqu'un se lève et dénonce les histoires d'horreurs qui, malheureusement, se produisent dans les différentes arénas de la province.


À cet effet, Picard y est allé d'une lancée de faits dont il a été témoin ou dont certaines personnes lui ont fait part. C'est à glacer le dos, et pourtant, dans les arénas, ça ne devrait être que la surface qui soit glacée.

« Mon jeune évolue dans le hockey scolaire, mais j'ai moi aussi constaté des choses terribles.

Des menaces criminelles d'un coach envers un joueur, un père qui, durant le passage de la Zamboni, prend son fils au collet et l'accote violemment dans le mur devant ses coéquipiers, car il est insatisfait de ses performances.

J'ai également été témoin d'un entraîneur qui fait changer les points sur la feuille de pointage pour augmenter la valeur de certains joueurs qui veulent tenter leur chance dans le midget AAA, mais qui ne le fait pas pour tous les jeunes. Ou encore un coach qui dit «ta gueule» sur le banc à un jeune!

Et ce coach se promène encore dans les arénas, nous imposant ses cris dirigés vers son gars, à qui les joueurs de l'équipe étaient obligés cette année de donner la rondelle.

Je dois dire que j'ai perdu confiance dans la structure de plaintes associées au hockey mineur. » - Via TVA Sports

Comment demeurer de glace en lisant ces affirmations? On ne peut que penser aux répercussions néfastes que ces actions peuvent avoir sur les jeunes hockeyeurs et hockeyeuses au Québec.

À LIRE AUSSI: Kent Hughes aurait acquis un autre premier choix au total pour le Canadien

À LIRE AUSSI: Gros développement concernant une transaction impliquant Martin Necas et le CH

Il en rajoute, comme si ce n'était pas assez:

Une petite fille de 11 ans qui pleure tout le long du chemin du retour en voiture parce qu'elle ne comprend pas pourquoi elle a été «benchée» pendant 10 minutes en fin de partie, est-ce que c'est normal? - Via le texte de TVA Sports

Où est rendu la nature humaine? Parce que quand on dit que le hockey mineur ne se porte pas bien, ce n'est pas nécessairement le hockey qui ne se porte pas bien, ce sont les adultes qui laissent ces choses se passer, et ceux qui en sont les responsables.

Voyons donc! Comment agir ainsi, et comment permettre que ces choses continuent de se produire?

C'est tellement triste! Espérons que les choses changent et que les décideurs réalisent que le statu quo n'est tout simplement pas une option envisageable!

Je vous invite fortement à lire le texte d'Alexandre Picard sur le sujet, en espérant que cela puisse modifier la perception de certains sur ce qui se passe réellement dans le hockey mineur, au Québec.



Crédit: Habsetlnh
Révélations à glacer le sang: un ancien joueur du CH brise le silence
10 dernières chroniques