NOUVELLES       LIGUE       POOL       STATS
RECHERCHE
Juraj Slafkovsky
Crédit photo: NHL.com

Majeur: Slafkovsky pourrait refuser une offre du Canadien cet été

Publié le 2 mai 2024 à 17h11
Par:

La plus grande révélation chez le Canadien de Montréal, cette année, est sans aucun doute l'émergence du jeune Juraj Slafkovsky qui, après un début de saison difficile, est devenu instantanément l'un des meilleurs joueurs de l'équipe.

Éventuellement jumelé à Nick Suzuki et Cole Caufield sur la première unité, l'attaquant slovaque a clairement démontré pourquoi il avait été sélectionné au tout premier rang du repêchage en 2022. En effet, le géant de 6'3" et 230 livres a ouvert la machine, ne récoltant pas moins de 35 points, lors des 40 derniers matchs disputés par le Tricolore.

Bien qu'il soit une véritable force de la nature le long des rampes, Juraj Slafkovsky a également impressionné par son excellente vision du jeu. L'attaquant n'a pas seulement été un complément au duo Suzuki-Caufield, mais bien un joueur dont les qualités permettaient à ces deux derniers de connaître du succès, que ce soit par sa facilité à attaquer le filet adverse ou bien par son habileté à créer des opportunités pour ses coéquipiers.

Le numéro 20 a finalement complété la saison régulière avec une récolte intéressante de 50 points, dont 20 buts, en 82 rencontres. Cependant, même si cette contribution offensive demeure formidable pour un jeune de seulement 20 ans, c'est plus la démonstration de son talent incroyable qui a frappé les partisans montréalais, lui qui est encore bien loin d'avoir atteint son plein potentiel.


Et, à mon avis, c'est surtout ça qui est très prometteur pour le Tricolore!

Effectivement, il est difficile de savoir précisément quel genre de joueur deviendra Juraj Slafkovsky dans trois, cinq ou même dix ans, mais pour reprendre une expression anglophone bien connue, "the sky is the limit". L'attaquant a démontré qu'il possédait les atouts nécessaires pour se développer en l'un des meilleurs ailiers du circuit Bettman et, sincèrement, je ne serais pas surpris qu'il devienne un top-5 à son poste dans la ligue, comme l'a si bien dit Nick Suzuki, en fin de saison.

C'est notamment pour cette raison que plusieurs observateurs pensent que le directeur général du Canadien de Montréal, Kent Hughes, pourrait tenter de lui offrir une prolongation de contrat cet été, et ce, même s'il reste encore une année à son entente actuelle. Personnellement, je crois qu'une telle décision pourrait être judicieuse pour l'organisation, car j'ai l'impression que sa valeur ne fera qu'augmenter avec le temps.

À LIRE AUSSI: Retour de Monahan avec le Canadien: Le vétéran brise le silence

À LIRE AUSSI: Scoop majeur concernant Ivan Demidov et une transaction du Canadien

« Juraj Slafkovsky peut signer une prolongation de contrat à partir du 1er juillet, tout comme Kaiden Guhle.

Cependant, le cas de Slafkovsky est unique parce qu'il est un premier choix au total et qu'il a montré un sérieux potentiel pour devenir un attaquant vedette, une combinaison unique de taille, d'habileté et d'intelligence que les Canadiens voudront probablement s'assurer de conserver à long terme, dès cet été. » - Arpon Basu

Par contre, alors que tout le monde s'attend à le voir signer une prolongation de contrat de 7 ou 8 ans comme Nick Suzuki et Cole Caufield, Juraj Slafkovsky pourrait possiblement décider de refuser les offres du Tricolore. Non pas parce que l'attaquant slovaque ne veut pas se commettre à long terme avec l'organisation, car je suis convaincu qu'il est heureux d'être à Montréal, mais bien parce qu'il pourrait obtenir une entente encore plus lucrative dans un an.

En réalité, si Juraj Slafkovsky est en mesure de jouer toute la campagne 2024-2025 comme il l'a fait lors des derniers mois, sa valeur sera encore meilleure. Imaginez si l'attaquant réussit à récolter entre 60 et 70 points la saison prochaine, il aurait bien plus d'arguments pour demander le pactole à Kent Hughes. Dans cette optique, il ne serait pas étonnant que son agent lui conseille d'attendre la fin de son entente actuelle avant d'entamer les négociations pour un nouveau contrat.

« La question pour Slafkovsky et Guhle est de savoir s'ils veulent le faire tout de suite [signer une prolongation de contrat]. À un an de la fin de leur contrat d'entrée, ils pourraient décider de parier sur eux-mêmes et d'attendre, ce qui serait parfaitement justifié. » - Arpon Basu

Chose certaine, il s'agira d'un dossier important à surveiller cet été. Nous espérons que Kent Hughes sera capable de sauver quelques dollars en leur offrant une prolongation de contrat dans les semaines à venir.

10 dernières chroniques
MARQUEUR.COM - COPYRIGHT @2024 - TOUS DROITS RÉSERVÉS.
TERMES      POLITIQUE      CONSENTEMENTS