MEMBRE
  MEMBRE
RECHERCHE

Rachat de contrat à venir chez le Canadien de Montréal? Le nom d'un joueur fait surface et c'est Joel Armia

Publié le 3 septembre 2023 à 9h52
PAR NICOLAS DESROSIERS
Au niveau des transactions, l'ancien DG du Canadien, Marc Bergevin, a fait globalement un très bon travail en obtenant l'avantage dans presque tous ses échanges, hormis celle impliquant Jonathan Drouin.

Là où ça se corse davantage dans l'héritage de ce dernier, c'est en lien avec les signatures de contrats. En majorité, presque tous ceux qu'il a octroyés sous son règne ont tous été des échecs à long terme.

Encore aujourd'hui chez le Tricolore, l'organisation en subit les frais avec plusieurs signatures qui ne rapportent absolument pas le retour sur l'investissement fait par Bergevin autrefois.

Nous pouvons penser ici à Brendan Gallagher, Josh Anderson et Joel Armia. À eux trois, ils occupent 15,4 M$ de la masse salariale, ce qui est énorme considérant qu'ils ne jouent même pas sur le top-6 de l'équipe de façon régulière. À part Anderson qui a eu plusieurs présences plus ou moins fructueuses sur les deux premiers trios de la formation, il n'apporte tout de même pas le niveau de production d'un vrai attaquant de haut d'alignement.

ADS

Toutefois, dans l'optique d'un rachat de contrat, il ne fait pas de sens de liquider celui de Gallagher, puisque les pénalités seraient énormes en raison de son imposant 6,5 M$ et du terme restant à sa présente entente.

Pour ce qui est d'Anderson, il pourrait toujours avoir une valeur d'échange intéressante pour une équipe aspirante à la Coupe Stanley, qui souhaite ajouter de la profondeur et de la robustesse à sa formation. Racheter son contrat plutôt que de le transiger serait une erreur.

Le candidat tout désigné pour voir son entente être rachetée est l'énigmatique Joel Armia. Son salaire dérisoire de 3,4 M$ pour un attaquant de 4e trio, pour encore deux autres saisons, fait de lui une cible qui pourrait subir ce sort prochainement.

En raison de son inconstance et de son manque de production offensive, en plus de l'arrivée de plusieurs jeunes joueurs qui lui poussent dans le dos pour obtenir une place régulière sur l'alignement de l'équipe, la présence d'Armia au sein du Canadien est devenue une patate chaude.

Le Finlandais 30 ans n'a pas dépassé la marque des 14 points depuis la saison 2019-2020, ce qui est un rendement très décevant pour un joueur gagnant un tel salaire.

En plus, il est malheureusement inéchangeable, à moins de payer pour se débarrasser de lui, mais je doute que ce soit le plan de Kent Hughes en ce moment. Avec la relève de plusieurs jeunes qui pourraient occuper son poste pour bien moins cher, il semble assez clair que le DG du CH devra trancher sur son cas l'été prochain.


Crédit: HabsetLNH.com
PUBLICITÉS
SUJETS SIMILAIRES
PUBLICITÉS