MEMBRE
  MEMBRE
RECHERCHE
PUBLICITÉS

Kent Hughes et le Canadien ont fait une gaffe monumentale et elle fait déjà très mal à l'organisation

Publié le 16 septembre 2023 à 14h26
PAR NICOLAS DESROSIERS
Plus d'un an depuis le repêchage 2022, nous pouvons affirmer que la récolte du Canadien semble prometteuse.

Même s'il n'a pas eu la première saison professionnelle escomptée, Juraj Slafkovsky a démontré de belles aptitudes qui indiquent assez clairement qu'il deviendra un gros morceau de l'attaque du Tricolore dans les prochaines années.

En deuxième ronde, le CH a jeté son dévolu sur deux espoirs de très grande qualité en Owen Beck, mais surtout Lane Hutson, qui a fait tourner les têtes cette saison. Nous pouvons ajouter l'excellente sélection du défenseur Adam Engstrom en troisième ronde, qui en a surpris plusieurs en devenant, à 19 ans, une pièce maîtresse de son organisation dans la meilleure ligue européenne, soit la SHL.

Toutefois, ce qui retient l'attention depuis ce repêchage, c'est la sélection du club avec son 26e choix, qui fut obtenu dans la transaction de Tyler Toffoli, quelques mois plus tôt.

PUBLICITÉS

Le Tricolore a opté pour un autre slovaque, un attaquant avec un petit gabarit en Filip Mesar, plutôt que le choix consensuel à ce rang de sélection, qui semblait déjà devenir un vol aussi loin dans le repêchage, et je parle ici de Jiri Kulich. Ce dernier a finalement été choisi au 28e rang par les Sabres de Buffalo.

Une saison plus tard de ce repêchage, il faut dire que cette décision du Canadien vieillit déjà très mal.

Alors que Mesar n'a pas su bien s'établir dans la OHL, ne récoltant que 51 points, dont 17 buts en 52 matchs, en plus d'une production déficiente en séries de quatre points en neuf rencontres, c'est tout le contraire pour Kulich, qui fait très mal paraître le CH.

Fort d'une première saison professionnelle dans la AHL, l'attaquant tchèque a eu un impact considérable en marquant 24 buts et en obtenant 46 points en 62 matchs. C'est carrément une production offensive exceptionnelle pour un joueur de 18 ans.

Cependant, Kulich ne s'est pas arrêté là, alors qu'il a levé son jeu d'un cran durant les séries éliminatoires. Il a marqué sept buts et récolté 11 points en 12 rencontres. Encore une fois, pour une recrue qui venait tout juste d'être repêchée, c'est un rendement hallucinant.

Ce dernier a d'ailleurs fait mal au Canadien hier, durant le Tournoi des recrues. Il a marqué un but superbe avec un tir des ligues majeures en supériorité numérique. Il est un marqueur émérite et il l'a très bien prouvé. Ça fait encore plus mal lorsque l'on prend en compte que Mesar a été carrément invisible durant cette rencontre.


Avec le recul, si la direction avait opté pour Kulich à la place de Mesar, il serait sans aucun doute le plus bel espoir à l'attaque de l'organisation, devant les Joshua Roy, Sean Farrell, Owen Beck et Emil Heineman. J'ajouterais même qu'il serait en compétition sérieuse avec Juraj Slafkovsky dans les années à venir.

Il semble presque certain que la direction du Canadien ait commis une erreur majeure en passant à côté de Kulich, qui était le choix consensuel à faire au rang de sélection du club.
PUBLICITÉS
SUJETS SIMILAIRES
PUBLICITÉS
MARQUEUR.COM - COPYRIGHT @2024 - TOUS DROITS RÉSERVÉS.
TERMES      POLITIQUE      CONSENTEMENTS