MEMBRE
  MEMBRE
RECHERCHE

Une acquisition passée sous silence de Kent Hughes pourrait devenir un coup fumant

Publié le 14 septembre 2023 à 17h10
PAR NICOLAS DESROSIERS
À quelques jours du début du camp d'entraînement du Canadien de Montréal, il y a de l'excitation dans l'air, alors que nous sommes impatients de revoir les joueurs en action.

Bien évidemment, il sera intéressant de suivre la progression des jeunes joueurs de l'équipe, ainsi que les espoirs de l'organisation. De plus, nous aurons enfin la chance de voir plusieurs nouveaux visages, dont un certain Lias Andersson.

Ce joueur de centre suédois de 24 ans, qui fut un septième choix au total du repêchage de 2017, le même que Nick Suzuki, pourrait certainement causer une belle surprise dans les prochaines semaines.

En raison du fait que tout indique que Christian Dvorak ne devrait pas être prêt pour le début de la nouvelle saison, advenant le cas où Andersson laisse une belle carte de visite lors des matchs préparatoires, il pourrait potentiellement se dénicher un poste parmi les quatre premiers centres de l'équipe.

PUBLICITÉS

Parmi Suzuki, Kirby Dach ou Sean Monahan, alors que l'un d'eux devrait jouer à l'aile et Jake Evans également, bien qu'Alex Newhook peut également occuper le poste de centre, ce ne serait absolument pas farfelu d'y voir Andersson décrocher un poste, du moins le temps de l'absence de Dvorak.

Après tout, avec les statistiques qu'il a cumulées l'an dernier dans la AHL, il faut dire que ce dernier est trop fort pour la ligue. Il a totalisé 33 buts et 62 points en 29 matchs avec le club-école des Kings.

Il bénéficiera grandement d'un nouveau départ dans une nouvelle organisation, alors qu'il n'avait absolument aucune chance de se faire valoir avec une équipe bien nantie comme Los Angeles.

Rappelons au passage que Jeff Gorton le connaît très bien, de même que le co-directeur du recrutement amateur, Nick Bobrov, qui l'ont repêché avec les Rangers de New York. Il est bien plausible que la direction souhaite donner une réelle chance à Andersson de prouver ce qu'il peut faire.

Si jamais il devient enfin un joueur régulier de la LNH, pouvant jouer sur le top-9 de l'équipe, ça deviendrait un autre coup fumant de la part de Kent Hughes et, bien franchement, il a encore le potentiel pour devenir ce joueur.

Crédit : Habs et LNH
PUBLICITÉS
SUJETS SIMILAIRES
PUBLICITÉS