MEMBRE
  MEMBRE
RECHERCHE
Jesperi Kotkaniemi
Crédit photo: François Roy / La Presse

Triste nouvelle: Ce serait bientôt terminé pour Kotkaniemi dans la LNH

Publié le 17 mai 2024 à 10h32
Par:

Depuis sa sélection par le Canadien au 3e rang du repêchage en 2018, Jesperi Kotkaniemi est le bouc-émissaire des partisans montréalais.

En effet, le centre finlandais, lui qui a été préféré à des joueurs comme Brady Tkachuk, Quinn Hughes, Evan Bouchard et Noah Dobson rappelons-le, est tout simplement incapable de prendre son air d'aller depuis son arrivée dans le circuit Bettman.

Même si les Hurricanes de la Caroline croyaient effectuer un véritable vol en lui déposant une offre hostile et le signant ensuite 8 ans à un salaire annuel de 4,82 millions de dollars, cette signature se transforme en un véritable cauchemar pour la formation américaine. Pourtant, après une saison prometteuse de 50 points l'an dernier, KK a très bien commencé l'année avec 13 points en 14 matchs.

À ce moment, le DG des Hurricanes devaient se frotter les mains, mais ce n'était qu'une question de temps avant que Jesperi Kotkaniemi redevienne le joueur invisible qu'on a connu lors de ses trois saisons passées à Montréal. Effectivement, l'attaquant de 23 ans n'a obtenu que 14 points lors des 65 rencontres suivantes, terminant l'année avec un total réellement décevant de 27 points.




Parfois relégué au rôle de quatrième centre ou même directement envoyé dans les gradins, son importance dans l'alignement de Rod Brind'Amour a diminué de semaines en semaines, si bien que plusieurs amateurs se demandent si l'attaquant a réellement un avenir en Caroline.

Fidèle à ses habitudes, Jesperi Kotkaniemi a été incapable d'avoir un quelconque impact lors des séries éliminatoires, n'amassant qu'une petite mention d'aide en 11 rencontres. De plus, ayant complètement perdu la confiance de son entraîneur-chef, son temps de glace a chuté drastiquement, lui qui a joué plus de 11 minutes à seulement trois reprises lors du bal printanier.



À LIRE AUSSI: Grosse acquisition et signature par le Canadien: Il y a du nouveau

À LIRE AUSSI: Stamos avec le Canadien: le prix pour l'amener à Montréal serait maintenant connu

D'ailleurs, lors des trois derniers matchs de la série, soit lorsque les Hurricanes faisaient face à l'élimination, Jesperi Kotkaniemi a été l'attaquant le moins utilisé par Rod Brind'Amour, à l'exception de Stefan Noesen. Une statistique qui en dit long sur son rôle dans l'équipe, mais également sur les plans de la direction concernant son futur.

Temps de glace de Jesperi Kotkaniemi en deuxième ronde des séries:

Match #1 contre NYR: 10 minutes et 57 secondes
Match #2 contre NYR: 9 minutes et 15 secondes (2e prolongation)
Match #3 contre NYR: 10 minutes et 45 secondes (prolongation)
Match #4 contre NYR: 7 minutes et 28 secondes
Match #5 contre NYR: 9 minutes et 5 secondes
Match #6 contre NYR: 10 minutes et 51 secondes

Bien évidemment, il est loin d'avoir l'impact qu'un troisième choix au total devrait avoir sur une équipe. Même si le repêchage n'est pas une science exacte et que, visiblement, le Canadien s'est grandement trompé en le sélectionnant aussi rapidement, c'est surtout le contrat qui lui a été offert par les Hurricanes qui est perturbant.

Oui, à l'âge de 21 ans, il avait encore un potentiel intéressant, et ce, même s'il venait de connaître une saison de 20 points en 56 matchs. Par contre, son contrat de huit saisons place l'organisation dans une situation très délicate aujourd'hui, lui qui touche un salaire de 4,82 millions de dollars jusqu'en 2029-2030, et ce, en étant employé que quelques minutes par match sur le quatrième trio de l'équipe.

Sachant que Don Waddell aura plusieurs joueurs de premier plan à prolonger cet été, soit Martin Necas, Jake Guentzel, Seth Jarvis, Teuvo Teravainen, Jack Drury, Brett Pesce et Brady Skjei, le contrat de Kotkaniemi est certainement un fardeau financier énorme pour le directeur général. D'ailleurs, de nombreux observateurs pensent même qu'il pourrait mettre fin à son association avec l'attaquant en rachetant son contrat cet été, une stratégie qui lui permettrait de sauver près de quatre millions de dollars pour les six prochaines années.

« Un été TRÈS complexe attend les Hurricanes, vu leurs multiples joueurs sans contrat.

Racheter le contrat de Jesperi Kotkaniemi laisserait certes des traces jusqu'en 2036, mais cela entraînerait aussi des économies de presque 4 millions chaque année pendant 6 ans. » - Simon-Olivier Lorange

Wow! Si le Canadien a fait une erreur en le repêchant aussi tôt, le contrat décerné par Don Waddell est encore plus problématique, surtout lorsqu'on jette un rapide coup d'oeil à la situation salariale de l'équipe.

Il sera intéressant de voir ce qui arrivera avec Jesperi Kotkaniemi dans les prochaines semaines, mais ne soyez pas surpris si, à l'âge de seulement 23 ans, son contrat soit racheté. D'ailleurs, si un tel scénario se produit, je me demande même si une équipe de la LNH souhaitera lui offrir une troisième chance, sans quoi, sa carrière dans le circuit Bettman pourrait déjà tirer à sa fin.

10 dernières chroniques