MEMBRE
  MEMBRE
RECHERCHE
Le Canadien n'était pas censé repêcher Cole Caufield en 2019
Crédit photo: nhl.com

LE CANADIEN N'ÉTAIT PAS CENSÉ REPÊCHER COLE CAUFIELD EN 2019

21 NOV 2022 À 8H57      NICOLAS DESROSIERS
Le repêchage est une science très imprécise. Souvent, le Canadien de Montréal s'est fait jouer des tours avec des sélections hautes durant les années, maintenant, le retour du balancier a frappé fort en 2019.

Avant le début de la séance de repêchage, personne n'aurait pu prédire ce qui allait se produire avec un joueur bien en particulier de cette cuvée: le petit franc-tireur du programme américain, Cole Caufield.

Répertorié par la centrale de recrutement de la LNH au huitième rang de son classement final et perçu comme un espoir pouvant partir parmi les cinq premiers selon certaines listes d'experts, le Tricolore a eu la chance de le voir tomber entre ses mains au 15e rang.

L'ancien directeur général du Tricolore, Marc Bergevin, avait même révélé après sa sélection que l'agent de Caufield, Pat Brisson, l'avait déconseillé d'inviter son client à souper avant la tenue de la séance, puisqu'il ne serait pas disponible à ce rang selon lui.


C'est bien pour dire à quel point il semblait impossible que le jeune homme glisse hors du top 10 et encore moins jusqu'au 15e rang, détenu par le CH.

D'ailleurs, aux yeux de son ancien entraîneur-chef dans le programme américain, son petit gabarit était la seule raison de sa dégringolade jusqu'au rang appartenant aux Canadiens, car il avait fracassé des records partout où il avait joué.

« Ça devait être la seule raison. Il a fracassé tous les records au niveau collégial, ce qui ne garantit pas une carrière dans la LNH. Il a égalé le record d'Alex Ovechkin chez les 18 et moins en compétition internationale. Sa taille est la seule chose qui aurait pu être un facteur. » - John Wroblewski

Actuellement, la vedette du CH se retrouve au quatrième rang parmi les meilleurs marqueurs dans sa cuvée de 2019 et au deuxième rang pour les buts marqués. En plus, il a fait tout ça avec des dizaines de matchs joués de moins que la plupart des joueurs repêchés en même temps que lui.

Il faut avouer ceci: un marqueur de buts naturel comme lui qui reluque les grandes occasions pour soulever la foule de 21 105 spectateurs, l'ailier droit de 5 pi 7 po est sans aucun doute la plus belle prise de l'ère Bergevin-Timmins dans un repêchage.

CROYEZ-VOUS QUE COLE CAUFIELD EST LE PROCHAIN MARQUEUR DE 50 BUTS EN UNE SAISON DE L'HISTOIRE DU CANADIEN?
21 NOVEMBRE      1749 RÉPONSES
OUI157990.3 %
NON1709.7 %
  LISTE DES SONDAGES
EN FEU 
TRANSACTION CANADIEN ET AVALANCHE: PIERRE LEBRUN SAVANCE ET UN NOUVEAU DÉVELOPPEMENT MAJEUR POURRAIT ACCÉLÉRER LES NÉGOCIATIONS
TRANSACTION CANADIEN ET AVALANCHE: PIERRE LEBRUN S'AVANCE ET UN NOUVEAU DÉVELOPPEMENT MAJEUR POURRAIT ACCÉLÉRER LES NÉGOCIATIONS
LES RUMEURS SUR ERIK KARLSSON SEMBLENT SE CONFIRMER
LES RUMEURS SUR ERIK KARLSSON SEMBLENT SE CONFIRMER
LE VERDICT EST TOMBÉ POUR LE DÉFENSEUR QUI ÉCOPERA CE SOIR ET ÇA NE FAIT PAS LE BONHEUR DES PARTISANS
LE VERDICT EST TOMBÉ POUR LE DÉFENSEUR QUI ÉCOPERA CE SOIR ET ÇA NE FAIT PAS LE BONHEUR DES PARTISANS
À VOIR: JACOB TROUBA TENTE DE DÉTRUIRE COMPLÈTEMENT NICO HISCHIER, MAIS IL FAIT UN FOU DE LUI TOTALEMENT ET ÇA FAIT LE TOUR DU WEB
À VOIR: JACOB TROUBA TENTE DE DÉTRUIRE COMPLÈTEMENT NICO HISCHIER, MAIS IL FAIT UN FOU DE LUI TOTALEMENT ET ÇA FAIT LE TOUR DU WEB
UNE SCÈNE TERRIFIANTE EST ARRIVÉE À COLUMBUS LUNDI SOIR ET JACK EICHEL EST LA VICTIME
UNE SCÈNE TERRIFIANTE EST ARRIVÉE À COLUMBUS LUNDI SOIR ET JACK EICHEL EST LA VICTIME
GARY BETTMAN PRIS UNE DÉCISION COMPLÈTEMENT RIDICULE QUI DONNE UNE SOLIDE CLAQUE AU POSSIBLE RETOUR DES NORDIQUES
GARY BETTMAN A PRIS UNE DÉCISION COMPLÈTEMENT RIDICULE QUI DONNE UNE SOLIDE CLAQUE AU POSSIBLE RETOUR DES NORDIQUES
ALEXANDER ROMANOV NEST PAS DANS LES BONNES GRÂCES DES ISLANDERS
ALEXANDER ROMANOV N'EST PAS DANS LES BONNES GRÂCES DES ISLANDERS
MICHEL THERRIEN LACHÉ UNE BOMBE SUR ALEX GALCHENYUK QUI EXPLIQUE SES DÉBOIRES MAJEURS DANS LA LNH
MICHEL THERRIEN A LACHÉ UNE BOMBE SUR ALEX GALCHENYUK QUI EXPLIQUE SES DÉBOIRES MAJEURS DANS LA LNH
pub
CHRONIQUES