MEMBRE
  MEMBRE
RECHERCHE
PUBLICITÉS

AYOYE: Josh Anderson s'est fait humilier en direct par le bon vieux Bob Hartley et ça fait jaser

Publié le 25 février 2024 à 11h24
PAR NICOLAS DESROSIERS
La plus grande déception chez le Canadien de Montréal cette année est certainement Josh Anderson.

Le gros ailier connaît une saison carrément catastrophique et à l'aube de ses 30 ans, son rendement est extrêmement préoccupant.

Le numéro 17 n'a marqué que sept buts et obtenu que 16 maigres points en 54 matchs cette année. Pour un joueur qui gagne 5,5 M$ annuellement pour encore trois longues saisons, c'est fort inquiétant. Mais au-delà de sa production déficiente, c'est aussi son implication hautement inconstante qui attire l'attention.

D'ailleurs, à la suite du match d'hier, sur le plateau de l'émission L'Antichambre à RDS, Bob Hartley a humilié en direct l'attaquant de 29 ans avec une hilarante illustration qui en dit long sur le joueur.


« Josh Anderson sauterait en bas d'un bateau et il ne tomberait pas à l'eau » - Bob Hartley


Wow!

Voilà une déclaration de l'ancien coach de la LNH qui témoigne de manière assez crue, mais précise, à quel point Anderson a frappé un mur qui semble presque infranchissable.

Disons que la direction de l'équipe doit présentement amèrement regretter de ne pas avoir profité de la valeur de ce dernier lorsqu'elle était à son maximum l'été dernier, tel que nous l'avions souhaité à plusieurs reprises en entendant ce que le CH pouvait obtenir pour ses services.

Selon ce qui circulait à travers dans les coulisses de la LNH, Kent Hughes aurait pu obtenir un choix de premier tour et un espoir pour lui durant la dernière saison morte.

En souhaitant pour l'avenir du Canadien que la longue pause estivale soit hautement bénéfique pour la confiance et le niveau de jeu d'Anderson, afin qu'il puisse revenir en force l'an prochain.

Sinon, les trois dernières années de son entente seront extrêmement longues à passer à travers.
PUBLICITÉS
SUJETS SIMILAIRES
PUBLICITÉS
MARQUEUR.COM - COPYRIGHT @2024 - TOUS DROITS RÉSERVÉS.
TERMES      POLITIQUE      CONSENTEMENTS