MEMBRE
  MEMBRE
RECHERCHE

Certains espoirs du Canadien de Montréal pourraient causer une grande surprise lors du camp des recrues

Publié le 9 septembre 2023 à 14h42
PAR CÉDRICK GERVAIS
Les partisans du Canadien auront enfin du hockey à se mettre sous la dent, prochainement, alors que le camp des recrues s'entamera dès mercredi prochain. Plusieurs espoirs de l'organisation seront notamment en action, lors du tournoi des recrues, affrontant les meilleurs jeunes joueurs des Sabres de Buffalo, des Bruins de Boston et des Sénateurs d'Ottawa.

Il s'agira donc d'une opportunité en or pour ces derniers de se faire valoir auprès des dirigeants du Bleu-Blanc-Rouge, et ce, dans l'espoir de pouvoir causer une surprise, lors du camp d'entrainement. À cet effet, l'excellent Marc Antoine Godin a dressé une liste de six joueurs qui seront à surveiller, lors des prochains jours.

« Ce sera l'occasion pour certains espoirs de haut niveau de montrer qu'ils peuvent survoler la compétition, et pour d'autres, moins connus, d'améliorer leur position dans l'échiquier de l'organisation. » - Marc Antoine Godin

Voici la liste des six espoirs montréalais à observer de près, lors du tournoi des recrues :

ADS

David Reinbacher

Le cinquième choix au total, lors du dernier repêchage, tentera assurément de se démarquer, lors de cette compétition, lui qui pourrait vraisemblablement se tailler un poste dans l'alignement de Martin St-Louis, en début de saison. Ayant eu l'habitude de jouer contre des hommes dans la première division suisse, le défenseur devra prouver qu'il possède un niveau de jeu supérieur et qu'il serait en mesure de compétitionner contre les meilleurs joueurs au monde. Chose certaine, les partisans montréalais auront un oeil attentif sur ses performances alors que Reinbacher est sans aucun doute voué à un avenir très prometteur.

Logan Mailloux

Bien que son développement ait grandement été affecté par la Covid et sa suspension dans la OHL, le défenseur de 6'3" et 208 livres a connu une saison remarquable avec les Knights de London, cette année. Récoltant 33 buts et 44 mentions d'aide (77 points), en 80 rencontres, Logan Mailloux souhaitera démontrer à l'état-major qu'il est prêt à faire ses débuts dans les rangs professionnels, en 2023-2024. Il sera évidemment très intéressant de constater à quel point l'espoir du Tricolore pourra exceller face aux meilleurs jeunes joueurs des autres formations du circuit Bettman.

William Trudeau

Le défenseur québécois a été l'une des plus belles révélations chez le Rocket de Laval, l'an dernier. Débutant sa première saison dans la ligue américaine à titre de septième défenseur, William Trudeau a rapidement gravi les échelons pour ainsi devenir l'homme de confiance de Jean-François Houle. De plus, l'arrière de 20 ans a notamment fini au premier rang des pointeurs chez les défenseurs de l'équipe, enregistrant 27 points, en 60 matchs. Il souhaitera poursuivre sur sa lancée et ainsi monter dans la hiérarchie de l'organisation, lui qui pourrait très bien disputer quelques rencontres avec le club, cette saison.

Filip Mesar

Filip Mesar est possiblement l'espoir qui a le plus à gagner, en vue du camp des recrues et du camp des Canadiens de Montréal. Bien qu'il ait répété à maintes reprises qu'il ferait le saut dans la AHL, cette saison, il ne serait pas surprenant qu'il soit de retour avec les Rangers de Kitchener, lorsque la saison régulière prendra son envol. Le 26e choix au total en 2022 est doté d'habiletés offensives exceptionnelles, mais malheureusement celles-ci ne se sont pas traduites en une production offensive constante, à ses débuts en Amérique du Nord l'an dernier.

Riley Kidney

Malgré le fait que l'ancien joueur de centre des Olympiques de Gatineau et du Titan d'Acadie-Bathurst a complètement dominé lors de ses deux dernières saisons dans les rangs juniors (232 points en 139 matchs), Kidney a éprouvé énormément de difficultés lors du camp des recrues, en 2022. Il devra se montrer beaucoup plus convaincant cette année et gagner en maturité s'il souhaite obtenir un rôle de premier plan avec le Rocket de Laval.

Ty Smilanic

Lorsque le Canadien de Montréal a annoncé les 27 joueurs qui prendront part au tournoi de recrues, une très grande surprise s'est hissée parmi la liste. En effet, le choix de troisième tour, en 2020, Ty Smilanic, lui qui ne devait pas être éligible à participer en raison de son statut de joueur universitaire, était tout de même présent. Étonnament, l'attaquant de l'Université du Wisconsin a décidé de ne pas retourner dans la NCAA, tentant ainsi de décrocher un contrat avec l'organisation. Autrefois perçu comme un espoir prometteur, la progression de Smilanic a frappé un dur coup la saison dernière, ne récoltant que deux points, en 14 matchs. Il s'agira d'un moment de vérité, lui qui souhaitera gagner un poste avec le Rocket de Laval ou les Lions de Trois-Rivières.

À noter que plusieurs autres espoirs tels qu'Owen Beck, Joshua Roy, Sean Farrell et Emil Heineman seront suivis de près par les dirigeants du Tricolore et les partisans du CH, lors de ces trois rencontres.

PUBLICITÉS
SUJETS SIMILAIRES
PUBLICITÉS